Bien-être Développement personnel

Mes pages du matin, la réponse au bout du crayon.

markus-spiske-467807-unsplash

Depuis quelques temps, j’avais une envie furieuse de reprendre mes crayons.
Seulement.. par ou commencer.. Comment faire ? Je me sentais si « nulle » (attention voici un mot étiquette, on y reviendra)
J’ai testé pas mal de choses, même si vraiment c’est le bullet journal qui est à la base de tout ça.
Mais ça aussi j’y reviendrai…
J’ai fais de nombreuses recherches, lu beaucoup d’ ouvrages, mais, un en particulier, a retenu mon attention et il est devenu ma bible : « Libérez votre créativité » de Julia Cameron.
Je l’ai tout surligné de partout, il est rempli d’annotations, tout corné, tordu (coucou copine Queenie;) et il m’a beaucoup aidé.
J’avais déjà entendu parler sur plusieurs blogs américains et vu sur Pinterest, les fameuses « morning pages ».
Pages du matin en français.
Les pages du matin c’est quoi ?

Au lever (et si vous êtes courageux, il faut mettre le réveil 30 mn plus tôt pour profiter d’un temps seul et dans le calme) , écrivez 3 pages.
3 pages de quoi?
De ce que vous voulez, mais écrivez. Videz vous l’esprit, de tout ce qui vous passe par la tête, ce qui vous encombre, vous fais souci, vous mets en colère, vous fais peur, écrivez ce que vous n’osez même pas penser, dire, surtout ne gardez rien. Le but de ces 3 pages journalières et de supprimer la barrière de votre esprit encombré qui mène à vôtre créativité. La-bas, enfouie derrière les buissons de soucis et autres pensées polluantes.
Ces pages sont non négociables comme le précise Julia Cameron, il faut qu’elles deviennent une routine, un peu comme le brossage de dents, quelque chose ou on ne peut déroger.
J’ai eu un mal fou à m’y mettre. Au début je trouvais ça drôle, puis ça m’a vite lassée, je l’ai mis de côté, oublié, puis repris les jours maussades pour coucher sur le papier mes états d’âmes… Mais voilà, j’avais toujours des blocages, pleins de blocages…
Alors je m’y suis remise. Et j’ai relu le livre depuis le début, armée d’un stabilo.
J’ai une phrase qui m’a particulièrement plu et marqué. D’ailleurs, je l’utilise à toutes les sauces et elle trône fièrement dans mon bullet pour me rappeler à l’ordre.
« Si cela vous semble stupide ou si vous pensez que vous ne pourrez jamais vous permettre d’avoir LE TEMPS, considérez cette réaction comme de la résistance. »

C’est en effet de la résistance. Résister à se découvrir, résister à devenir, résister à se rencontrer.

IMG_20180504_185709-01_resized_20180504_070201008

Alors… j’ai recommencé. Au départ je le faisais dans mon bullet journal, mais au bout de quelques jours j’ai réalisé que 3 pages tous les matins et je n’allais pas tenir 3 mois avec le même carnet, alors j’en ai pris un, uniquement pour ça.
Chaque matin, j’écris dans tout ce qui me passe par la tête.
Non seulement c’est un soulagement, car quand j’écris par exemple ma journée, j’ai comme des « popups » de pensées en plus qui viennent se glisser dans ma conversation avec moi même, du genre :
« -Je suis fatiguée, hier a été une dure journée, j’avais rdv avec « POP : T’as pensé à appelé Aurélie pour son anniversaire? » la secrétaire de l’agence, qui avait oublié de me donner les clefs, résultat j’ai du POP : ha meeeeerde j’ai oublié de ramener les livres à la médiathèèèèèque! »… etc vous voyez le genre ?? mais aussi j’obtiens souvent des réponses à mes interrogations diverses.
Bref mon cerveau me laisse rarement tranquille, alors les 3 pages le matte un peu. Il se calme, me balance toutes ces infos parasites que je mets sur mon carnet et après je me sens comme une page blanche, prête à me concentrer sur autre chose.
SI ça marche pour la créativité, ça fonctionne aussi à alléger le quotidien, ou les problèmes ou on peine à trouver des solutions.
Je dis souvent que la réponse est au bout du crayon et pour moi ça marche à tous les coups.
Si j’écris 3 pages sans m’arrêter en racontant ce qui ne va pas, comme par magie, je trouve souvent la réponse dans mes écris, c’est salvateur !
C’est le yoga du cerveau avec la méditation c’est le trio gagnant 🙂 Bien entendu ces écrits sont strictement confidentiels, même nous, ne devons pas nous relire avant plusieurs semaines ! Si vous avez peur d’être lu, mettez le dans un endroit sûr.

J’ai un outil ressemblant dans mon bullet journal que j’appelle le « brain dump  » (littéralement la poubelle du cerveau). J’ai environ 5 ou 6 idées nouvelles à la minute, que je ne mets évidemment pas au point par manque de confiance (humhum on y reviendra aussi), mais j’en ai tout le temps, puis des envies par ci, des voyages par là, une photo comme ça, bref, je mets toutes mes idées mêmes les plus saugrenues dans mon Braindump. Une fois qu’elles sont là, je sais qu’elles ne pourront plus se sauver, et que je pourrai venir les chercher au moment besoin, et je peux continuer ce que j’étais en train de faire.

_DSC7216

Bon de toute façon vous avez bien compris qu’il ne vous reste plus qu’à vous trouver un calepin, carnet, cahier appelez ça comme vous voulez, quelques feutres, crayons pour gratter, vous n’allez bientôt plus avoir le choix, vous allez être submergé(e) par les idées et la créativité, ce sera si débordant qu’il faudra bien le déverser quelque part… Puis le second #féminitécréactivitéchallenge arrive alors..

Allez zou, je suis sûre que vous avez plein de choses à raconter à votre cahier, et si j’ai un conseil à vous donner procurez vous le livre, il ne coûte que 6,80 euros et il regorge d’informations pour se libérer de nos blocages !

Tu aimeras aussi

10 Commentaires

  • répondre
    Petizyeux
    6 mai 2018 at 20 h 29 min

    J’avais commencé et me suis lassée. Je vais peut-être réessayer..
    Spontanément depuis quelques temps j’écris dans mon journal pour ‘déverser’ ce qui me ‘torture’ (mon cerveau puis du coup le reste : coeur, âme, corps) : sentiments, questionnements, cheminements, etc… Ça m’aide, moi, à ne pas sombrer dans certains trucs négatifs, et les autres. (Je peux libérer des choses puis étayer, me recentrer, avant de balancer du bordel potentiellement blessant au lieu d’être constructif).
    As-tu lu « Comme par magie » d’Elizabeth Gilbert ?
    Bisou
    Sicile (Ciboulette des Bois)

    • répondre
      Bambichoses
      7 mai 2018 at 11 h 05 min

      c’est difficle de s’y mettre je sais. le journal aussi fonctionne très bien pour moi c’est pareil, sauf que la c’est vraiment le matin au réveil, donc on « déverse » tout ce qui vient. C’est bien pour balancer son bordel en effet 🙂 Non je ne l’ai pas lu tu m’en parles davantage ? 🙂
      bisous Sicile

      • répondre
        Sicile
        9 mai 2018 at 23 h 14 min

        Je vais essayer de m’y remettre alors.. Je pense que je vais installer un cahoer et un stylo près de mon lit pour faire ça dès le réveil car à peine j’ouvre un oeil que ça turbine là-dedans et en ce moment c’est un peu le chaos ! 😀

        Le livre d’Elizabeth Gilbert, j’en ai entendu encore plus de bien que ‘Libérez votre créativité’. Je l’ai juste commencé, téléchargé en ebook parce que j’étais en transit à l’étranger, malheureusement ma liseuse est pétée ! Donc je ne peux pas t’en dire plus pour le moment, je vais essayer de le récupérer.. Mais des amis m’ont dit que ça avait été un réel déclic, très puissant et libérateur, pour leur créativité ce bouquin, pour oser, et plonger. 🙂 Alors ça fait sacrément envie !
        Bisou Amélie 🙂

        • répondre
          Bambichoses
          12 mai 2018 at 12 h 11 min

          Allez Sicile je suis sûre que tu as plein de choses à lui raconter à ce carnet! Je pense que je vais le prendre en ebook aussi mais il n’yetait pas la derniere fois. Je t’embrasse

          • Sicile
            13 mai 2018 at 11 h 20 min

            😉
            Je l’ai retrouvé si ça t’intéresse. 😉

          • Bambichoses
            13 mai 2018 at 21 h 51 min

            oui !

  • répondre
    Louise
    9 mai 2018 at 18 h 41 min

    Wouaw voilà quelque chose qui me serait bien utile mais j’ai peur de culpabiliser après avoir écris ce qui me passe par la tête car souvent le matin, mon cerveau s’excite dans tous les sens et me lance des pensées intrusives que j’aurais beaucoup trop honte d’écrire. Et d’imaginer que quelqu’un voit ça, c’est l’angoisse! Mais merci beaucoup pour ce partage, je tenterais un jour 🙂
    Louise

    • répondre
      Bambichoses
      12 mai 2018 at 12 h 21 min

      Oh ben tout est dans tes écris !! haha, il lui faut un carnet de toute urgence. Culpabiliser ? pourquoi . d’être toi, d’être vraie ? NON !! Donnes toi cette chance, cette opportunité de mettre de l’ordre, c’est de la résistance jolie Louise 🙂 au contraire il faut les libérer ces pensées car si elles restent à l’intérieur alors elles font encore plus de mal… Libère les, donne leur de l’espace elles existent elles sont la:)
      Puis le carnet il suffit de le ranger en lieu sur 🙂

  • répondre
    Klein
    10 mai 2018 at 17 h 25 min

    C’est marrant depuis très jeune j’écrit toutes les idées qui me passe par la tête. Partout. Donc de temps en temps je rassemble mes écrits et je l avoue je me trouve génial même s’il n’y a que moi pour penser ça.lol. et c’est parti pour de grandes seances de rêveries et qu est-ce que ça détend. je glane indifféremment grilles de broderies conseils de jardinage titre de livres ou d album musical et milles autres choses. C’est mon paradis personnel . Et bien sûr quand ça me prend
    Je réalise un de mes projets.

    • répondre
      Bambichoses
      12 mai 2018 at 12 h 10 min

      Mais tu ES géniale ! nous le sommes toutes! Les écrits aident beaucoup, pour avoir une trace ou se donner une motivation. 🙂

    discutons-en