Culture

LOVE, de Gaspard Noé

love_gaspar_noe-2

C’est encore sous l’émotion que je rédige ce billet.
Hier soir, je suis allée voir le film Love de Gaspard Noé.
Murphy, seul dans son appartement se remémore, sa grande histoire d’amour avec Electra. Une passion dévorante, mais aussi remplie d’erreurs, de jeux et de promesses, qui vous montre combien l’amour est fragile (pour moi) et qu’il a aussi ses limites, que nous pouvons tous jouer avec le feu mais que nous devons en connaître les conséquences.
Que l’amour fait mal, qu’il vous plonge dans des états seconds, vous ne pensez plus qu’à çà, il vous nourris, ou vous affame, vous mets en colère, vous rends euphorique, naïf, beau, moche, méchant, tendre, accro, dépendant, fou…

On parle ici de passion, d’amour. Et le sexe en fait entièrement partie. J’avoue que je ne comprends pas les gens qui se disent choqués, il serait temps de se décoincer encore une fois petite France ! Je me suis reconnue plusieurs fois dans ce film ou on voit l’amour, la dispute, la tristesse, la peur, le plaisir, tout y’est, tout est juste, honnête.

Insatisfaite par l’interdiction aux moins de 16 ans, la ministre de la Culture a demandé le réexamen du film par la Commission de classification.
Oui, je ne suis pas sure que j’emmènerais ma petite soeur voir ce film, pas parce que c’est mal, mais parce qu’elle n’en est pas encore là, et que, on traite ici d’une relation chaotique dévorée par la passion et qu’elle n’est pas à servir d’exemple à des adolescents.

Mais malgré cela, le sexe existe, et il reste encore très tabou dans notre société.
Ne faisons nous pas l’amour avec la personne que l’on aime? Est ce qu’il ne vous est jamais arrivé de vous sentir dans tous vos états sous l’emprise du sexe, du feu de l’amour? Pourquoi est ce que l’on ne peut pas parler de fellation, de cunnilingus, de levrette, de l’amour à trois, de caresses érotiques sans qu’il y’ai la plupart du temps un malaise? Oui, il y’a la pudeur, je respecte ça, mais l’amour, n’est il pas en partie fait de sexe?

C’est dommage. Ce long métrage est à mes yeux un chef d’œuvre que nous devrions regarder avec nos yeux de l’adoration, de l’ardeur de nos débats (du début pour certains), de l’affection que l’on peut porter à son double lors de nos échanges sulfureux et complices, d’un appétit amoureux sans limites et d’une avidité à toute épreuve.
Attention, si vous n’êtes pas à l’aise avec le film érotique ou le porno tout court (bien que nous en sommes loin) vous risquez d’être choqué de toutes les scènes de sexe. Moi, je n’y ai vu qu’amour. Mais je préfère vous prévenir, surtout qu’il est en 3D, inutile de vous faire un dessin.

Metro, dit une chose très juste au sujet de ce film :
«La finalité n’est pas tant d’émoustiller le public mais de montrer que l’amour est fragile. C’est viscéral, physiologique, profond. On ne peut pas se passer de la dopamine, de la sérotonine, des endorphines. On vit ainsi dans un état altéré et noble de la conscience. Et si on le quitte, c’est l’enfer… A l’instar du sevrage du junkie…

Je ne peux que vous recommander ce film, qui m’a tenu en haleine durant ces 2h14.

Une petite curiosité ni pornographique , ni vulgaire que l’on pourrait catégoriser d’errance romantique. Le film est lent mais il sert à l ensemble,du scenario pas vraiment complexe. Il faut vraiment le prendre comme un voyage sensoriel.
Enfin un vrai film sur la passion et l’érotisme qui mettra une grande claque à 50 Nuances de Grey (absolument pas représentatif pour moi et surfait)
Allez y, soyez curieux !
Et peut être même que vous retrouverez votre double en rentrant à la maison… et vos émois de vos débuts…
Je vous glisse même la playlist qui elle non plus n’a pas été laissée au hasard, magnifique, pour vous y encourager, aimez vous ! 😉

 

Tu aimeras aussi

8 Commentaires

  • répondre
    Délia
    23 juillet 2015 at 15 h 52 min

    J’avoue avoir entendu de tout sur ce film. Personnellement je ne suis pas pudique du tout, je sais que je ne ressentirai aucune gêne à le regarder, mais je suis perplexe sur sa capacité à me tenir en haleine pendant 2 heures. J’irais bien le voir, j’suis curieuse!
    Rien que pour le fait que ça parle de ce sujet, le sexe, dont personne ne parle en France parce que visiblement, aimer ça, c’est pêché 😉 !

    • répondre
      Bambichoses
      22 août 2015 at 7 h 50 min

      completement ! donnes moi ton retour si tu vas le voir! 😉

  • répondre
    Laura
    24 juillet 2015 at 17 h 47 min

    Bonjour, je suis désolée d’écrire ici alors que c’est totalement hors-sujet par rapport à l’article ! Je voulais juste te dire que j’ai feuilleté As You Like (n°2) juste pour te voir, je ne l’ai pas acheté suite à ta recommandation (la pub de fourrure erk) ! Mais sincèrement tu es rayonnante et superbe sur la page, très pétillante également. J’aime beaucoup la tournure que prend ton blog depuis plusieurs mois, le véganisme tout ça, c’est passionnant ! Grâce à toi (et une photo superbe de ton salon), j’ai ENFIN réussi à virer la téloche, quand tu disais qu’irrémédiablement les canapés sont tournés vers l’écran et que ça t’énervait, ça m’a beaucoup marqué, c’est bien mieux maintenant d’être tous l’un en face de l’autre, faire des jeux, lire, CHOISIR sa consommation d’informations ou pas. En définitive, j’adore ta façon de vivre et ça donne plein d’idées à des lectrices comme moi ! Je tacherais de regarder ce film ! Bonne continuation Bambi.

    • répondre
      Bambichoses
      22 août 2015 at 7 h 50 min

      Oh merci Laura !! Je suis vraiment ravie d’avoir été utile dans tes choix, tu as vu comme c’est génial sans la tv ? Je me souviens encore la peur que j’avais au départ quand j’ai du la supprimé, la peur du vide.. lol Mais c’est tellement mieux comme ça ! Merci pour ton gentil commentaire !

  • répondre
    Malgosia
    27 juillet 2015 at 13 h 32 min

    Ca ne me choque en aucun cas! Il m’en faudrait davantage ^^ Les gens sont surtout hypocrites, et coincés! alors que cela fait partir de la vie de chacun (ou presque) et de l’amour.
    Je te rejoins! 🙂

    • répondre
      Bambichoses
      22 août 2015 at 7 h 48 min

      merci malgosia !!

  • répondre
    Laura
    12 août 2015 at 16 h 51 min

    Le gros plan de l’affiche est gerbante. Ce n’est pas parce que dans sa propre vie des choses sont belles, agréables, excitantes, que ça donne la même chose sur papier ou écran.

    • répondre
      Bambichoses
      22 août 2015 at 7 h 48 min

      chacun ses gouts 😉

    discutons-en