Lifestyle

La magie du rangement

_DSC7895

La dernière fois avec une amie, on se disait que c’était quand même dingue qu’on vende un bouquin pour nous apprendre à …ranger? Non ?
Ce succès planétaire a bel et bien sa place dans notre bibliothèque (mais promis après on le prête ou le troc pour suivre la cadence) à l’époque ou nous vivons, de la consommation excessive en tout genre et du jetable.
Il y’a bien eu des fois ou en parcourant du regard mon appartement j’ai eu envie de tout balayer à grand tour de bras tout ce qui se trouvait à ma portée et de tout balancer dans des sacs de 100 litres. J’ai ressenti comme un « étouffement », un besoin de renouveau, d’air de changement, de vide…
Un après midi d’été j’ai croisé ce bouquin dont j’ignorais totalement la popularité, sur les étalages de la superette du coin chez mes parents, à la recherche de quoi bouquiner.
Ca me parlait ce rangement imminent irréversible, je l’ai donc acheté et lu…d’une traite !
C’était une évidence, j’allais ENFIN me débarrasser d’un poids de la surabondance !
Enfin un ouvrage pour répondre à mes angoisses, à mes questions et à mes phrases totalement bateau de : « ça peut toujours servir », « oh non on me l’a offert », « on sait jamais si je maigris », « je le garde au cas ou »
La méthode de Marie Kondo est plus que claire la dessus, on dégage tout ce qui ne nous mets pas « en joie »
On démarre par les vêtements, j’avais tellement hâte de démarrer que je n’avais rien dormi la veille, hâte de ce changement radical, de voir ce que j’étais capable de faire et de qui j’allais vouloir « me séparer ».
Tout est classé par catégorie.Processed with VSCOcam with f2 preset

Je ne vous cache pas comment je me suis sentie mal quand j’ai vu la « pile » de fringues dans mon salon, puisqu’elle conseille de « rattrouper » TOUT et absolument TOUS les vêtements de la maison au même endroit pour les toucher un par un et se demander si oui ils nous procurent joie ou pas, si oui on garde sinon on lui dit merci pour ses loyaux services et aurevoir !
Je n’ai pas tout aimé dans le bouquin, déjà je trouve qu’il est maladroitement écrit, ou plutôt, traduit, je la trouve très vaniteuse avec sa méthode, genre la meuf elle se « congrats » à tout bout de champs genre MA méthode elle marche parce que MA méthode, naniania, bref la Marie Kondo elle m’a un peu soulée.
Après pour ceux qui seraient moins « spirituel » vous risquez de flipper au moment ou elle dit envoyer un sms à son ancien portable pour lui dire merci d’avoir partagé sa vie…
Puis cette manie de tout jeter, ça j’ai vraiment pas aimé, je suis 100% ok pour se débarrasser du superflu, mais pas à la poubelle alors qu’on bataille pour le tri !!
Donc nous c’était Emmaus, bornes de vêtements et si c’était inutilisable alors ok poubelle.

MAIS, il faut bien admettre que la mère Kondo elle gère niveau rangement et organisation, grâce à elle, j’ai fait comme une « thérapie », il y’a des choses que je me traînais depuis au moins 5 déménagements dont j’étais incapable de me débarrasser et qui dormaient dans mes placards, de fringues je que n’ai jamais portés et j’en passe.
J’ai gagné un espace de fou et surtout je me suis sentie légère mais légère comme une plume, elle parle de « ménage dans sa tête » en même temps et je la rejoins à 200% la dessus, on fait le tri, dans ses souvenirs, dans sa vie et on repart tout neuf.
Nous qui déménageons très bientôt c’était le moment idéal.
J’ai adoré ses techniques de pliage pour gagner de l’espace dans les tiroirs, c’est vraiment bluffant et tellement plus « net ».
Et vous, vous vous y mettez quand ? 🙂_DSC7923

Tu aimeras aussi

15 Commentaires

  • répondre
    Sybille
    23 septembre 2015 at 12 h 04 min

    Ah le rangement!
    Moi j’ai l’impression de toujours être en train de ranger justement ^^
    En rentrant de vacances la première chose que j’ai fait c’était ranger/me débarrasser de vieux vêtements. Joie 🙂

    Bonne journée!
    Des bises,
    Sybille ♥

  • répondre
    sconesandstones
    23 septembre 2015 at 12 h 06 min

    Ah bon il y a aussi des techniques de pliage dans ce bouquin? J’avoue que quand j’ai vu l’engouement que suscitait ce livre je me suis dit que j’allais attendre un peu l’effet de mode pour voir ce qu’en disaient les gens. Ta critique est très riche merci! J’ai pas mal jeté en début d’année lors de notre déménagement en me disant que je voulais y voir plus clair, et comme toi je trouve qu’on se sent plus léger! Par contre je n’ai tjs pas réussi à jeter tous les courriers d’amis, de parents que je stocke depuis que j’ai 3 ans (bon au début c’est ma mère qui me le faisait j’avoue hihi)… et ça je pense que je ne le ferai jamais, car dès que je les touche, ça me met en « joie » comme elle dit! 🙂

    Des bises et bon déménagement (courage)!

  • répondre
    yelo
    23 septembre 2015 at 12 h 21 min

    Ce livre a changé ma conception de la vie ; )
    Ce qui est formidable et tu vas le constater bientôt c’est qu’une envie de se débarrasser des choses va souvent être présente et va te donner envie de recommencer souvent ce grand tri ! Maintenant je n’ai plus aucun regret à jeter un tee-shirt qui est trop abîmé ou un livre qui ne m’a jamais intéressé, et ce dans l’instant même..Et puis l’art de remettre les choses à leur place, c’est ça la véritable révolution ! Si tu as aimé, je t’invite à lire les livres de Dominique Loreau, qui a été l’initiatrice de ce mouvement japonais en France, avant que Marie Kondo débarque, c’est très intéressant comme philosophie de vie : )

  • répondre
    Elsa
    23 septembre 2015 at 12 h 43 min

    Haha moi régulièrement je fais un grand ménage dans mes affaires, surtout les fringues…et ça fait un bien fou, un sentiment de légèreté, de se libérer du superflu… Ca a commencé quand j’ai voulu vivre dans un camion, de vraiment plus pouvoir accumuler, mais du coup c’est resté, maintenant mon moto c’est « Le STRICT nécessaire ». Fringues, cosméto, bouquins, paperasse, TOUT !

  • répondre
    Velvet
    23 septembre 2015 at 13 h 12 min

    Le rangement, ou plutôt pour moi la surabondance de choses est un vaste sujet pour moi aussi.Cette sensation d’étouffer sous le poids de tout ce que l’on garde pour x ou y raison cette envie de se tirer avec une valise et trois slips dedans je lai aussi ressenti. Alors dans la nouvelle maison j’ai gardé l’essentiel uniquement, le reste est dans le garage, même les jouets, mêmes les manteaux, tout ce qui n’est pas de première nécessité tout de suite maintenant . On vis dans deux pièces mais je n’étouffe plus, je me sens mieux. J’ai aussi pas mal donné pendant le déménagement . Je ne suis pas pour jeter et gaspiller non plus, comme pour le véganisme par exemple j’ai une peau de mouton (pardon petit bé) je vais pas la jeter je la garde c’est fait c’est fait.J’aime donner aux copines qui vont être maman, à Emmaüs ou même à la borne à vêtements .Et puis les coquilles saint jacques vide qui peuvent servir de cendrier on sait jamais, oust :p

  • répondre
    Heidi
    23 septembre 2015 at 15 h 13 min

    Didjiou didjiou dijiou alors ça c’est une sacré coïncidence !! Je dois justement faire un énorme tri chez moi. Et « énorme » c’est peu dire, c’est vraiment le tri de la décennie. Je n’étais pas, à priori motivée, mais quand mon surmoi a expliqué à mon soumoi qu’il allait divorcer de mes àcôtédemoi si on n’allégeait pas le bazar au retour des vacances, je me suis dis…là faut s’y mettre Georgette !! Et j’ai secrètement rêvé qu’il existe un ouvrage qui fasse le boulot de réflexion à ma place.

    Alors si le « à ma place » restera au stade de fantasme, c’est rigolo que ce livre existe et que tu en parles justement.

    C’est décidé, demain, je m’y mets 😉

  • répondre
    Amalia
    23 septembre 2015 at 17 h 13 min

    Une amie l’a et veut me le prêter parce que je suis méga bordélique (et pis je pleure quand il faut que je me sépare des choses) mais quand je vois vos armoires si bien rangées je me dis que je suis prête!

  • répondre
    joliemargot
    23 septembre 2015 at 17 h 21 min

    J’ai pas lu le bouquin, mais j’ai déménagé il y a 6 mois suite à une séparation et j’en ai profité pour faire le tri.. . Deux coffres de break à Emmaus et plusieurs tours à la décheterie plus tard ça m’a bien aidé à passer ce cap difficile. Le grand tri c’est un peu comme un reset.

  • répondre
    Add Fun And Mix
    24 septembre 2015 at 9 h 34 min

    Bon courage dans ton tri ! Moi aussi ça me prend une fois par an de tout balancer dans des sacs ou à la borne de dons, en plus avec 3 mouflets, la vache, qu’est ce qu’on peut accumuler comme trucs !

  • répondre
    marie
    24 septembre 2015 at 9 h 50 min

    j’en ai entendu parler de cette technique, il faut que je me remette au tri, mais sans forcément jeter…Plutôt donner si l’état le permet !!

  • répondre
    Laura
    24 septembre 2015 at 18 h 40 min

    Hello !
    Je l’ai acheté et lu à sa sortie, bilan mitigé me concernant car la mère Kondo (lol) se répète beaucoup et c’est vrai que lorsqu’on connaît les livres de Dominique Loreau, ça fait redondant. Ce qui m’a bien fait marrer c’est sa bio en quatrième de couverture, genre elle se passionne depuis toute petite par les magazines de rangement bla bla bla, j’ai trouvé que ça faisait un peu « bon on a rien à écrire sur elle mais faut combler » ! :p
    Non mais autrement ses méthodes de pliages sont excellentes, on y voit plus clair !
    Mais sincèrement, en voyant tes projets de vie et ton évolution personnelle, je te conseille les ouvrages de Mme Loreau, pas tous attention (pas les derniers qui se répètent). Mon préféré étant « l’art de la frugalité et de la volupté » qui m’a bien aidé sur le rapport à la nourriture. Continue ton blog est super !

  • répondre
    pauline
    25 septembre 2015 at 16 h 06 min

    Ton article m’a décidé à acheter enfin ce livre, lu en 2 jours, pas tout car comme tu l’as dis, il y a des choses dedans que je n’ai pas trouvé pertinentes. Bébé est prévu pour début novembre et j’en profite pour faire du tri 🙂

  • répondre
    Elena
    25 septembre 2015 at 22 h 54 min

    Bonsoir, alors grande question existentielle. J’ai été éduquée dans une famille qui a vécue la guerre donc il ne fallait jamais rien jeter (blablabla) , j’ai une capacité à accumuler et à garder c’est quasi pathologique .
    Je suis quelque part une militante de la non consommation dans de grandes enseignes, je suis pour la récup’, le troc, l’échange solidaire, j’essaye de sensibiliser par rapport à çà un grand nombre de personnes au grès de mes rencontres et çà marche, beaucoup de personnes sont sensibles à ces nouveaux moyens de consommation- de CONSOM-ACTION.

    Ce qui m’ennuie là dedans, vraiment et c’est justement l’envers du décor c’est par exemple d’aller sur le bon coin mettre une annonce de dons de vêtements ou de répondre à une demande genre « femme avec peu de moyens recherche dons « ,prendre contact et au final se retrouver avec une nénette qui te dit qu’elle passeras choisir parcequ’elle a déjà 8 autres personnes qui ont répondu à son message .
    Moi même maman séparée avec un môme de 5 ans, la société ne fais pas la différence entre une vrai mère célib’ seule au monde et une maman entourée, c’est une énorme différence

    Avant je donnais à de bonnes ôeuvres en me disant que je faisais une bonne action, que çà allais profiter aux personnes dans le besoin, sauf que les Emmaus et consorts s’exilent de plus en plus dans les périphéries, dans des endroits inaccessibles pour des personnes qui n’ont pas les moyens d’avoir une voiture .*
    Donc au final maintenant les Emmaus c’est les bourges vers 14 h et çà ne donne même plus l’envie de donner .
    Si seulement on pouvait être sûr que les dons arrivent aux bonnes personnes dans le besoin .

    Je n’ai pas lue le livre dont tu parles et franchement je n’en ais pas envie, c’est encore un des de ces livres bateaux, tendance, avec un titre racoleur, avec une auteure pétée d’égo et de « je suis le messie, je sais tout et je comprends tout, et tu vas faire ce que je te dis misérable inculte qui ne connait rien à rien « , je hais ce genre de livres qui ne fait que culpabiliser.

    • répondre
      Alex49
      12 février 2017 at 19 h 11 min

      Pas joli joli de critiquer quand on n’a pas lu ! Chacun adhère ou non à Marie Kondo mais au moins la moindre des choses avant de critiquer (assez violemment d’ailleurs dans les dernières phrases !) c’est de lire les propose de la personne que l’on met en cause …. Si seulement cela permet à certains de prendre conscience de leur surconsommation, c’est déjà ça de gagné. Après, bien entendu, il est préférable de donner que de jeter et peu importe à qui on donne. Chacun est libre de choisir l’association qui correspond le plus à ses valeurs, il y en a tellement !

      • répondre
        Bambichoses
        7 mars 2017 at 14 h 25 min

        vous êtes son attachée de presse ? 😉 Je pense que c’est plutôt mon article qui n’a pas été lu jusqu’au bout. Puis ici c’est chez moi après tout, je peux donner mon avis ou j’ai besoin de votre aval ? Très belle journée Alex !

    discutons-en