was successfully added to your cart.

Panier

Le grand, le magnifique. Mon bus. 11 mètres de long sur 2m50 large. Un beau bébé…
Joy est un vieux Saviem de 1977, diesel, roulant, carte grise collection. Il est déclassé c’est un gros plus puisqu’il n’est pas nécessaire de le passer au mines qui semble-t-il est laborieux et onéreux, c’est aussi ce qui a fait pencher la balance au moment de l’achat et d’hésiter avec d’autres, moins cher mais non déclassés. Pour le conduire il faut un permis poids lourd.
Il a une carte grise collection, l’assurer n’est pas très cher et plus besoin de contrôle technique !

Un jour, en feuilletant un livre, j’ai découvert le bus aménagé : ça été un VRAI coup de coeur. Un truc qui fait boum dans le coeur, où on se dit : “ha ouais mais c’est ça que je veux faire !”
Priscilla folle du désert m’avait déjà ébahie et Captain Fantastic m’a achevé, littéralement.
Si en plus je pouvais caser 5 ou 6 marmots, et mon mari barbu…j’étais déjà partie.
Je me souviens, j’avais noté ça dans un de mes bullet journal. Dans “dreams” : AVOIR UN BUS. Mais ça restait flou, un peu comme ça…
Puis comme beaucoup j’ai tourné la page, arrêté de rêver à ces trucs inaccessibles. Les gens te disent que c’est génial mais bon de là à vivre dedans, puis ça doit consommer non? et l’isolation?  blablabla! (j’entends plus rien..Allo?)

Mais quand même ça fait son chemin “les avis que t’a jamais demandé”. Tu finis par te poser des questions, hésiter, flipper et abandonner te tournant vers une vie plus “normale”. Cas typique.
Sauf que j’aime pas laisser tomber, j’aime pas la vie “normale” et faire comme il faut. Puis, si j’ai une idée en tête c’est difficile de la faire partir,  je vais m’entêter à trouver une solution… (je t’ai déjà dit que j’étais bélier?)

Une année après avoir rangé ce rêve dans un coin, Sam me dit (là il se doutait pas de ce qu’il allait réveiller):
– “On pourrait poser une caravane confortable pour vivre sur le terrain en attendant de finir la maison, ça nous permettrais d’être sur place non stop”
– “ha ouais c’est vrai que ça pourrait être cool..mais c’est petit nan une caravane ?”
-“Bah 2 si tu veux ça peut s’envisager”…
-“hum…”
J’étais déjà en train de regarder sur le boncoin.
Bof. Pas très joli, kitsch, trop cher pour les modèles qui retiennent mon attention.
Les camping cars, on avait fait un petit road trip avec celui de mes beaux-parents et on avait adoré, mais c’est comme mon van en fait en un peu plus grand…
Et là mon cerveau s’est souvenu : “BUS”.
Ma vie a défilé à cet instant en mode : vie dans un bus, plantes, tapis, cuisine bois, douche zinc, road trip de malade.
-“mais on a qu’a prendre un bus alors!!”
Je vous laisse imaginer la tronche de Sam à cet instant.
Il pense souvent que je suis dingue mais à juste titre, il y trouve son compte par la suite. Enthousiaste de se faire bousculer par le gros bélier que je suis.
2 modèles m’interpelle : un à 20 000, 2 niveaux, dans la région, super bien aménagé mais franchement moche d’extérieur et un autre superbe esthétiquement parlant, beaucoup moins cher (8000) mais sommairement aménagé et sur Bordeaux.
Je montre à Sam qui rit (jaune). Je le vois se crisper : ok, c’était un truc sérieux.
Je sais comment il fonctionne, je laisse mûrir le truc et je n’en parle plus (il a dit quand même que celui à Bordeaux était canon).
Le lendemain, j’envoie un message au bus moche pour visiter  (parfait pour se projeter, se faire une idée, et entamer le processus “je réalise mes rêves”) .
Bien que ce soit hors budget pour moi, je ne m’arrête jamais au prix, parce que je n’aime pas me mettre des barrières, tout est question de choix et de concessions…
Et là, grosse déception : il y’a une importante infiltration d’eau au dessus de la chambre.
En choisissant mon van si il y’a bien quelque chose sur lequel on m’a alerté c’est les infiltrations d’eau.
J’annule la visite prévue, dégoûtée.
Madame Doute s’incruste et ne se prive pas (je t’avais dit que c’était n’importe quoi cette idée, un bus.. mais t’as perdu la tête !c’est un signe, laisse tomber cette folie!) mais je me décourage pas, j’envoie un mail pour celui de Bordeaux. Le mec m’envoie ça :Je pense que tu comprendras pourquoi mon coeur s’est emballé.
S’en suivra tout un tas de discussion avec le vendeur, et le destin qui s’en est mêlé, des gens avait mis une option dessus avant nous (moi la mort dans l’âme) mais ont eu un empêchement le jour de la visite (rien n’arrive par hasard je vous dis!). On est donc parti rencontrer ce gros père jusqu’à Bordeaux. Et puis quand je l’ai vu, j’ai su. Genre vraiment. J’ai su que oui c’était le moment, c’était lui, et que j’allais mettre toute mon énergie pour le ramener pour pouvoir le bichonner. La première visite a été chouette, il ronronnait comme un gros chat au démarrage, il y’avait de l’espace, de la lumière, et des possibilités.
L’aménagement était vraiment pas top, super crade, et pas grand chose à garder… Il fallait tout revoir. Pourtant mes critères étaient : pas de gros travaux, car déjà occupé avec ceux de la maison. Mais, il correspondait à ce que je cherchais, dans mes prix, négociable, super beau, pas trop loin de chez nous et mon coup de coeur depuis le début. On est rentrés à la maison, conquis, on faisait déjà des plans. Mais il y’avait un mais. Beaucoup de travaux, car tout à reprendre, pas le permis pour le ramener (il faut un permis poids lourd), est ce qu’on avait le temps? Est ce que c’était une folie? Les semaines ont passées sans que je parvienne à l’oublier ni à me décider, le vendeur devenait insistant et j’étais paralysée à l’idée de prendre cette décision qui n’engageait que moi, acheter un bus.
Alors j’ai créée un tableau de visualisation, fais des recherches, calculer un budget, peser le pour et le contre en faisant des listes écrites, réfléchis à comment réorganiser mon mode de vie. Une vraie petite révolution. Je devais me projeter pour de VRAI. Rêver c’est bien, concrétiser ça fait flipper!Je me suis donc donné tous les moyens possibles, on m’a aidé certes mais je me suis enfin acheté MA maison. Avec Sam on s’est mis d’accord la dessus, ce bus sera mon refuge une fois la maison finie, si des jours on a envie de solitude l’un ou l’autre on aura chacun son chez soi, lui la cabane, moi le bus, un deal qui me va parfaitement.
Cet article est un peu long mais si je prends le temps décrire tout ça c’est pour vous dire combien il est important de s’accrocher à ses rêves et d’être soutenu.e, un minimum pour ne pas se décourager.
On avait trouvé un chauffeur qui nous a lâché 3 jours avant.
Le jour J tout allait de travers, une catastrophe, en enchaînement de trucs improbables!
César était ronchon, Sam avait pris un train à 6h du mat’ pour Bordeaux et peu dormi, la nuit ayant été courte car une de nos chiennes a été gravement malade on a frôlé le vétérinaire de nuit, j’avais des prises de sang le matin a jeun, ou l’infirmière à fait je ne sais quoi et en retirant l’aiguille m’a arrosé de sang, moi, ma robe et elle même… je vous laisse imaginer le tableau.
Et pour couronner le tout, le vendeur m’appelle 1h après le départ de Sam pour me dire que finalement le chauffeur qui devait nous le ramener ne peut pas.
La j’ai VRAIMENT flippé, je me suis dit que toutes ces choses arrivaient pour me dire que j’étais sur le mauvais chemin… En fait je crois que j’avais si peur, que tout ce qui sortait c’était le stress que je dégageais, tout déconnait comme mes peurs intérieurs. J’ai eu Sam au téléphone qui a vraiment géré et qui m’a dit que quoi qu’il arrive il ramenait le bus que c’était une bonne idée et que lui aussi avait envie maintenant, qu’il allait trouvé une solution, ça m’a énormément aidé, car à ce moment, je n’étais plus capable de réfléchir, assaillie par mes peurs. Je devais en plus de ça casser une partie du portail de la maison pour pouvoir le faire rentrer… ben oui 11 mètres hein…  D’ailleurs je n’y suis pas arrivé, au bout d’une heure à m’épuiser à la masse, j’ai appeler un voisin agriculteur qui est venu me les enlever au tracteur… Faut ce qui faut. Je vais vous confier un truc, ce n’est qu’au moment ou Joy a passé le portail timidement avec ses grands yeux (oui je lui trouve un air humain^^) que mon stress est retombé, ou je me suis dit, bravo meuf, tu l’as fait. Parce que même si ce bus je vais galèrer avec, et c’est sûr, car au moment ou je vous écris ce message, je m’arrache les cheveux sur l’électricité, je sais que malgré tout, j’ai réalisé un de mes rêves, un grand, aussi grand que JOY, oui c’est flippant, oui c’est prendre des risques, sortir de sa zone si confortable, d’ailleurs je ne sais même pas ou ça me mènera… Mais il est là, je suis fière de moi et j’ai hâte de vous en montrer plus, suivez vos rêves, ne laissez personne les piétiner pour vous, faites le, vous ne savez pas ou vous serez demain, et puis au pire ça fera des supers histoires à raconter une fois vieille . Et puis… ici je suis pas la seule à être contente…

Je vous embrasse.

Join the discussion 11 Comments

  • Sophie - DMDO dit :

    Merci de partager ce beau récit avec nous ! Ça me parle, ces histoires de bonne voie et de peurs qui font tout dérailler.
    Les gros projets de réalisation de nos rêves sont rarement les plus simples à accomplir, alors n’oublions pas qu’au delà des bons choix et du “destin” potentiel, il faut toujours s’armer de persévérance et de courage pour dépasser notre zone de confort !

  • Lucie dit :

    Quelle belle aventure, rien n’arrive par hasard, merci pour le partage.

  • Wige dit :

    AAAAAAAAAAHHHHHHH!!!!!
    C’est trop bien! Profite à donf! J’ai hâte de voir le bordel terminé!

    Ça fait 2/3ans que je me tâte à passer mon permis poids-lourd pour ce genre de délire (un gros camion/bus qui fait pouët-pouët)…. Mon Bélier ascendant Balance me freine sur pas mal de choses _ peser le pour et le contre, prendre des choix, se tâter la moule durant 10ans…. que ça soit pour reprendre des études, bouger je ne sais où, faire une réduction de boobies, etc… _ Parfois, je fonce dans un truc et PAF! C’est trop cool! L’année du OUI et du “je pense qu’à ma gueule” que je me suis dite!

    Bel été en vue, avec moult projets, boulots de fifou, formations top moumoutes! En espérant que mon grand corps ne fasse pas des siennes comme l’année dernière….

    En ce moment, je prépare ma Gitanie _ camionnette toute pourrite qu’une amie à baptisée de la sorte _ complètement à l’arrache et avec de la recup’: lit peigne en palette, bidouille par-ci par-là, matelas trouver dans une benne de magasin de meuble…
    Cette camionnette _Opel Combo de 2001, avec capucine et galerie_ est un ancien utilitaire de la boite de mon père. Quand il a passé le bébé en partant à la retraite, il a garder cette vieille caisse toute défoncée (bon, ça va, il y a bien pire!). Je vois tout de suite le potentiel des utilitaires! “Hummmmm… on pourrait y foutre un matelas pour aller en festoche!” et me voilà en train de cleaner la chose, d’y foutre un tapis, mon futon par dessus, tarpin de coussins, des tentures pour cacher la carrosserie, des loupiottes de chez décath’, un décapsuleur, du PQ, un bidon de flotte, des éco-cups, une bassine, et moult vivres! Et ce fut tipar pour le Download en compagnie de ma super pote! Puis j’ai up-gradée la chose quand je suis allée rejoindre deux potos camtareux à un festoche de Trance ♥ (mode hippie 2.0 activé). Etc…. Etc….
    N’ayant pas les moyens de mettre de côté pour me payer un fourgon plus spacieux, je me contente de la bête. De plus, dans ma famille de babyloniens, ont me regarde d’un mauvais oeil quand je parle de mes projets d’écolobabosdécroissante. Ça, c’est la version bienveillante… Passons….
    Dès la semaine prochaine, je vais être bénévole à une guinguette du coin _ dans le Loiret _ et participer au montage durant 2 semaines. Puis, je vais y bosser tout juillet. C’est pourquoi j’aménage la chose de façon mon spartiate. A ma plus grande surprise, l’avancée du projet intrigue mon père, lui qui comprend pas mes idéaux et mes projets de vie. Je prends.
    J’ai tellement hâte de vivre quelque temps en communauté, de rencontrer de nouvelles personnes, de partager, rire, danser, manger (bio et local au max), voir des spectacles plusieurs fois par semaine, le petit marché du lundi (peut-être y vendre mes bidouilles…), le ciné de plein air du mardi… Tout ça en bord de Loire, entre les arbres et les champs ♥ ♥ ♥
    AAAAAAAAAAAAAHHHHH! Vivement!

    Pour le mois d’août, je descends de le sud avec mes potos Vikings, donner un coup de main aux “Médiévales de Brignoles” dans le Var. Puis, si nous gérons bien le truc, on se casse à Aurillac! Sinon, nous irons voir la Méditerranée du côté de Hyères.

    Je crois, j’espère, que la machine s’est enclenchée. Les choses arrivent lentement mais surement. J’y crois!

    ☮ ☽ ॐ ☾ ☮

    Je te partage toute la good vibe que j’ai pour tes projets futurs!
    ࿊ Moult bisous ࿊

    Wige

    • Bambichoses dit :

      Merci ma Wige pour tout ce message et ces good vibes qui ont l’air de bien tourner pour toi, tu vas finir en woofing chez nous!:) Tu m’enverras des photos de ton camio-mion alors ? >3

  • Cette belle folie me rappelle le jour où j’ai décidé de tout lâcher pour partir en voyage en famille. J’étais enceinte et l’avenir m’effrayait car je nous voyais coincé à Paris pour une éternité. Lorsque j’ai parlé de ce projet à Benoît il m’a suivit dans la seconde et ça a été une libération. On partait quelques mois plus tard. La plus belle folie de ma vie à ce jour et aucun regret ! Longue vie à Joy !

  • caroline dit :

    bravo pour ton projet! j’ai hate de le voir aménagé! mon mari aussi a cette idée en tete depuis qu’on a vu captain fantastic, puis “destination happiness” (sur netflix).

  • Maggrytte dit :

    Bon désolée mais j’ai ri au moment tu racontes ta prise de sang ^_^ ! Très belle aventure ce bus, c’est quand même trop chouette comme future maison à soi !! J’ai hâte de voir ce que ça va donner une fois aménagé :D.

  • Soizic dit :

    Magique ! C’est si beau de réaliser ses rêves. Comme tu dis, je pense qu’un peu de soutien est tout de même nécessaire, notamment dans les moments de doutes et dans la mise en œuvre des projets. Un grand bravo à toi qui a su surmonter tes peurs et sortir de ta zone de confort, bravo d’avoir su écouter ton cœur malgré les aléas, et bravo à ton Amoureux qui a su te soutenir. & merci de nous prouver encore une fois que RIEN n’est impossible ! Tu es une pépite.

Laisser un commentaire