was successfully added to your cart.

Panier

Bien-êtreBullet journalFéminité

Le Cercle Lunaire féminin

par 18 janvier 2018 53 Comments

C’est pendant la nouvelle lune que je vous écris ce billet, celle ou nous déposons sur le papier nos intentions du nouveau cycle, nous semons nos souhaits pour les récolter bientôt.. J’ai rédigé avec amour mes vœux du renouveau, mes envies du moment, celles en qui je crois très fort et qui je sais vont se réaliser. En ce moment je suis envahie d’une joie, comme en arrière plan, qui ne demande qu’à se manifester, je sais que des choses vont se passer bientôt, je le sens, mais quand, c’est la surprise !
Vous étiez nombreuses à attendre impatiemment ce billet qui j’espère apportera  des réponses à vos interrogations mais aussi qu’il vous permettra de mieux vivre vos cycles, ainsi que votre entourage, comme il m’a permis davantage de me comprendre et d’accepter ce que je vivais tous les mois.Comme vous le savez, nous sommes nombreuses à “subir” nos règles, et notre entourage aussi.
Pour certaines, il y’a de grands écarts entre les sautes d’humeurs, les moments euphoriques, de joies ou de râlerie générale.
C’est inconfortable, on a l’impression de n’arriver à rien, on est fatiguée, peu motivée, agacée, voir agressive… puis ça passe. On se réveille comme une fleur, on a envie de porter cette tenue sexy, on se maquille, ou pas, on a de l’énergie, on abat des montagnes, rien ne nous fait peur, on se sent belle, rayonnante, puis on a envie de créer, aider les autres, on est plus à l’écoute, on “cocoon”, notre sexualité est plus forte, on a confiance en nos désirs, puis une part d’ombre de nouveau, une mauvaise humeur … et le cycle recommence.
Je ne sais pas vous mais moi c’est à peu près ça tous les mois. A chaque fois j’aime ironiser en me caricaturant avec cette fameuse phrase, je ne suis pas folle vous savez ? Hey hop je change d’humeur, switch !

Je ressens nettement les 4 périodes qui distingue mon cycle, que je connaissais déjà un peu avant et que j’ai découvert en lisant le formidable livre de Miranda Gray, Lune rouge, les forces du cycle féminin.
Ce livre a pour moi été une révélation, un changement radical quand au fait d’aborder mon cycle menstruel et de ce fait ma vie au quotidien. Il m’a appris à me “foutre la paix” pendant mes règles, et à réveiller ma créativité à certaines périodes, il m’a enseigné que c’était normal qu’en tant que femme je ne pouvais pas être linéaire et m’a expliqué bien des choses sur lesquelles je ne parvenais pas à mettre de mots et je me trouvais souvent désemparée. Il m’a permis de commencer à vivre pleinement mon existence passionnée et créative !
Il m’a surtout enseigné à réaliser mon cercle lunaire.
Mais à quoi ça sert?
Nous savons toutes que nos humeurs changent au courant d’un mois. Ce dernier va nous permettre d’analyser ça tout au long du cycle, de prendre des notes et de pouvoir comparer au bout de quelques mois, combien les choses se répètent et donc pouvoir anticiper ces périodes toutes les 4 très intéressantes de manière à nous développer pleinement et plus sereinement. Ça a littéralement changé ma vie ! Je regrette de ne pas l’avoir su plus tôt et je l’enseignerai religieusement à mes filles comme une cadeau de femme à femme.

Pour le réaliser rien de plus facile !
Dans son carnet préféré, moi c’est direct dans mon bullet après mon planning du mois, on trace un grand cercle, que l’on va diviser ensuite en 4 parties égales.
Dans ces 4 parties, on divise en 7 de manière à obtenir 28 petites parts (ou plus si votre cycle est plus long)
_DSC7228 _DSC7229 Vous avez maintenant, un cercle, divisé en 28 parts (pour moi). Ils représentent les 28 jours de mon cycle. Le chiffre 1 étant le premier jour de mes règles.
Sur ces parts, vous allez donc inscrire autant de chiffres que dure votre cycle.
A l’extérieur (ou à l’intérieur pour moi) vous ajouterez la date du jour et le mois correspondant, ainsi que la date de pleine lune, de nouvelle lune et si elle est descendante ou montante (oups j’ai oublié de le faire sur les photos!:)
Miranda Gray propose de mettre nos ressentis en face de chaque jour tout autour du cercle donc, vous pourrez voir sur mes autres cercles ici que c’est ce que je faisais au début.
Mais 2 ou 3 mots ne suffisaient pas pour décrire une journée, j’ai donc préféré le faire sur 2 pages : une pour mon cercle avec ses dates et jours, et l’autre page pour décrire mon ressenti du moment.
Vous pourrez normalement au bout de 3 mois environ, colorier les 4 périodes que vous distinguerez plus ou moins nettement.

On écrit quoi ?
Le livre propose plusieurs catégories, bien structurées pour aider :
Le niveau d’énergie : associale, la pêche, au bout de sa vie, renfermée…
Les émotions : maternelle, irascible, joie, haine, tristesse, harmonieuse, heureuse…
La santé : fatiguée, qualité de votre sommeil, méga dalle, appétit d’oiseau, modif physiques
La sexualité : graouuu, j’ai mal à la tête, baraque à frites,  attentionnée, glaçon, lascive, érotique…
Les rêves : noter les précieusement, suivant le cycle ils sont plus nombreux et plus forts
Les expressions extérieures : créativité, confiance en soi, organisation ou pas, concentration ou pas, manière de s’habiller…
_DSC7231 La plupart des femmes interagissent avec le cycle lunaire selon 2 façons : leurs règles coïncident soit avec la pleine lune, soit avec la nouvelle lune, nous sommes sensibles à ses changements.
Je savais déjà un peu que nous avions un cycle (environ 28 jours pour moi) divisé en 4 parties distinctes :

– La phase de la sorcière : qui corresponds aux règles.
Phase durant laquelle il est important de ralentir, s’accorder davantage de temps, s’écouter un peu plus. C’est un temps pour l’introspection et prendre du recul sur le quotidien. C’est aussi un moment pour dormir davantage, chercher des solutions aux problèmes et apprendre à accepter le passé ainsi que l’incertitude de l’avenir (miranda gray) On devient plus spirituelle et sensible aux choses qui nous entourent. Perso moi, elle me rends très fatiguée avec peu d’énergie sauf pour lire, lire, lire…

– La phase de la vierge : après les règles, voir dernier jour des saignements, phase dynamique et pleine d’énergie, d’activité à la fois mentale et physique. On se sent déterminée, pleine d’assurance et sûre de soi. Elle permets de mettre en place les projets et de foncer sur tout ce qu’on a pu laisser traîner pendant la période de la sorcière. Notre corps est plus souple, mieux dans nos baskets (et jeans;) on se sent bien ! En général je boucle mes fatcures qui traînent, mes courriers, je passe mes coups de fils, je prends mes rdv, bref je suis une machine de guerre à cette période ! _DSC7246

– Phase de la mère:  période de force et d’énergie, plutôt tournée vers les autres, rayonnante plutôt que dynamique, sentiment de plénitude et de satisfaction, c’est aussi la période de l’ovulation, les pulsions sexuelles sont plus fortes, on est souvent plus amoureuse, envie d’être plus proche de celui ou celle qui partage notre vie.
Les phases créatrices sont aussi très fortes, on a souvent envie de tout déplacer ou redécorer à la maison à ce moment la, ou envie de créer peu importe ! On est aussi plus réceptive aux autres. C’est ma période fleur bleue à moi, famille, cocon, maison, câlins, copains <3

– La phase de l’enchanteresse : c’est la seule qui  me donne encore du fil à retordre, celle qui me reste à dompter..celle qui me fait faire ou dire des choses que je pourrais regretter, que je ne maîtrise pas tant elle va dans tous les sens. Elle alterne entre euphorie, hyperactivité, création, destruction, je t’aime moi non plus, pleurs, rires, folie et retour vers soi… Bref, à la maison tout le monde sait quand j’entre dans la phase de l’enchanteresse et en général, le monde se fait tout petit (même mes chiens le sentent, haha), je peine même certains jours à vivre avec moi même, véridique !
Mais je ne désespère pas, je sais qu’en apprenant à la canaliser de manière créative avec du calme je saurai l’utiliser à merveille d’ici quelques temps, et alors tout deviendra aussi limpide que cette illustration de (?) que j’aime tant ! 😉

philippe_caza_hydrogenesis_07Si vous êtes toujours là,tant mieux, je ne vous ai pas pas perdue en chemin !
Je pourrais encore vous en écrire pendant des heures, car le sujet me passionne au plus haut point, mais je ne saurais que trop vous conseiller de vous procurer le livre qui est pour moi un must have de sa bibliothèque, si on s’intéresse à son féminin et à sa force intérieur. Il est passionnant et les phases sont vraiment bien expliquées sur plusieurs pages, accompagnées d’exercices ou de méditation pour chacune. Le cycle menstruel est raconté sous forme d’un conte magique dans lequel j’ai plongé la tête la première comme une petite fille à qui on racontait une histoire, les illustrations, mêmes si elles sont rares, sont supers inspirantes et magiques !_DSC7254Et je terminerai par cette phrase que j’aime tant du livre :

En tant que femmes cycliques, nous avons un don merveilleux, et il est temps pour nous de l’accepter, de le révèler au monde et de lui donner toute l’intention qu’il mérite !

Go girls ! <3

Join the discussion 53 Comments

  • fyts dit :

    Donc je ne suis pas folle ( enfin juste un peu ) j ai commencé pour cercle en imaginant des codes pour la fatigue, l humeur et cie. Ton article me fait prendre conscience d autres points que j avais laissé de côté a tord et puis ces phases si spéciales que j ignorais et dans lesquelles je me reconnais… J espère être assez rigoureuse pour enfin apprivoiser ce cycle qui peut parfois me faire vriller! Merci dame bamby!! 😉

    • Bambichoses dit :

      c’est ça, pourvu que ça nous parle ! Je suis contente de voir que les phases te parlent moi elles m’ont beaucoup aidées.Je ne suis pas rigoureuse pour un sou mais ça je m’y tiens tous les jours avec un immense plaisir

  • Velvet dit :

    Alors moi j’ai fait une page pour le calendrier lunaire et une pour mon cycle menstruel et je n’ai pas songé à les lier ! Ou même qu’ils pouvaient l’être. Ton article est intéressant et je vais essayer de me procurer le livre dont tu nous parles. ❤ J’aime le fait qu’il faille noter émotions , ressenti etc.. Je pense sincèrement que mon carnet n’aura pas assez de pages haha merci pour ce bel article

  • BéaTree dit :

    Super article et, ô hasard, j’ai acheté le livre hier soir. Il me tentait depuis bien longtemps.
    Mais, petite question, connais-tu l’application Clue ?

    • Bambichoses dit :

      il n’ya pas de hasard, c’était le bon moment alors 🙂 oui je connais mais je ne m’en suis jamais servi

      • BéaTree dit :

        Disons que c’est pas mal pour connaître la régularité de ses humeurs car il est possible d’ajouter des “notes” tous les jours. Au bout de plusieurs mois, on peut voir les redondances. Ça ajouté au livre de Miranda Gray (ou alors le fait simplement de noter sur son journal ses humeurs chaque jour), ça peut être riche d’informations ; même si je pense qu’au fond Clue (vendue comme ‘une appli pour mieux connaître son corps’ est quand même davantage destiné à la procréation.

  • Eulalie dit :

    Wahou, nan mais ton article est dingue et passionnant, vraiment !!!

    J’ai l’impression que les femmes autour de la trentaine sont en train de se redécouvrir. Sans doute parce que la pilule perd du terrain dans nos armoires à pharmacie et que nous sommes de plus en plus nombreuses à vouloir retrouver notre cycle naturel.
    Je vais foncer me procurer ce livre, il a l’air tellement éclairant ! Et comme les vilaines doivent débarquer demain chez moi, je vais me mettre illico à la réalisation de ce cercle dans mon agenda !
    J’ai redécouvert mon cycle il y a un an et demi quand j’ai décidé d’arrêter la pilule pour mon mieux-être. J’ai d’abord été déroutée de vivre avec une furie en moi une semaine sur quatre. Aujourd’hui j’apprends instinctivement à apprivoiser mes phases, ton article va me permettre de creuser le sujet !

    En fait, un peu comme la rééducation périnéale (manuelle) m’a fait découvrir mon corps de femme et m’a appris à mobiliser mes 12 muscles secrets, je crois que je vais en apprendre beaucoup sur mon âme de femme, de femme cyclique, grâce à ces lectures.

    • Bambichoses dit :

      Je suis ravie de pouvoir t’éclairer davantage Eulalie ! En effet il y’a une véritable prise de conscience féminine qui s’éveille en ce moment et c’est super. Nous avons toutes très envie de nous reconnecter à nous même et c’est un grand cadeau que nous nous faisons. haha le mot furie est bien choisi je trouve !!
      j’avais fait cette rééducation après ma grossesse et en effet j’avais découvert pas mal de choses ! belle découverte de toi meme alors <3

    • Teresa Pompon dit :

      Ah merci pour la piste de compréhension. Je me demandais pourquoi j’en entendais de plus en plus parler. Je m’étonnais d’entendre des femmes de 40ans “découvrir” leurs SPM…etc

  • Irène dit :

    L’exercice a l’air super intéressant ! C’est clair qu’accepter cet aspect cyclique permet vraiment de mieux le vivre, je le constate… Le fait que mon copain le comprenne aussi et suive ça dans sa tête même de loin (il sait plus ou moins où j’en suis du cycle) aide beaucoup aussi, car je sais qu’on ne dramatisera pas, qu’on sera tous les deux indulgents avec les réactions que je pourrai avoir juste avant mes règles lors du syndrome pré menstruel par exemple… J’avais creusé un peu la question du rapport cycle lunaire / cycle menstruel, a priori il n’y a pas de vraie influence de la lune en soi sur nos corps (contrairement à ce qu’on peut lire régulièrement), mais des coïncidences qui sont liés au fait que les cycles de la lune nous rappellent les nôtres (mais leur rythme n’est pas le même, il y a forcément des décalages au cours de l’année !). Par contre, ça en fait une métaphore extrêmement fertile pour penser notre cycle !

    • Bambichoses dit :

      alors quand le conjoint comprends je dis que c’est royal. Ici il le sait aussi même si ce n’est pas forcément toujours si simple.
      Certains écrits disent que la lune n’a pas de vraies influences sur le corps, d’autres que oui. Moi je reste persuadée que oui, les nuits de pleine lune je dors mal ou pas du tout, mon fils non plus, mes règles tombent a chaque pleine lune ou nouvelle lune, et beaucoup d’autres encore. Et pour moi les coincidences n’existent pas 😉

      • Irène dit :

        Ah on a une approche assez inverse alors, les cours que j’ai suivis ces dernières années m’ont fait remettre pas mal de choses en question, et je pense notamment qu’on a plus de biais qu’on le pense dans notre observation, donc moi je suis assez convaincue qu’il y a plein de coïncidences (et qu’on peut leur donner un sens). Mais je ne cherche pas non plus à partir en croisade contre ceux qui n’adhèrent pas à ma démarche sceptique, j’aime beaucoup en débattre mais seulement si les personnes en face le font de leur plein gré sans qu’on leur impose la discussion, et si personne ne se met en danger, dans l’ensemble, ça me va 🙂 C’est clair que c’est royal comme tu dis, quand on se sent comprise on se met moins de pression et ça se passe souvent mieux (parce qu’on peut vite culpabiliser aussi de se sentir moins patiente plus énervée plus à fleur de peau, alors qu’on en est finalement pas vraiment responsable)

        • Bambichoses dit :

          pas de problème j’aime débattre dans la bienveillance :), effectivement moi les coincidences je n’y crois pas 😉
          J’ai vécu des choses incroyables dans ma vie qui m’ont détourné de mon côté sceptique pour finir par m’ouvrir totalement à ce que je pouvais recevoir.:)
          Hey oui rien de tel que de se sentir comprise c’est un grand plus pour éviter les frictions :=)

  • aurore dit :

    J’ai adoré cet article, merci d’avoir pris le temps de l’écrire.

  • Louise Pirate dit :

    Ton article est passionnant et ce livre a l’air de l’être tout autant. J’ai toujours vécu mes règles comme un fardeau, une période du mois chiante, et non pas comme un cycle entier avec tout ce qu’il implique. Mais maintenant j’ai envie de changer la donne! Et comme toi, c’est vraiment la phase de l’enchanteresse qui me donne sacrément du fil à retordre!
    Merci en tout cas pour toutes ces informations. Plein de bisous.

    • Bambichoses dit :

      merci Louise! Je t’assure une fois qu’on a compris ça alors tout change, et c’est bien plus facile à vivre et à gérer autant pour nous que l’entourage 😉 Ha oui l’enchanteresse elle me fait devenir folle des fois .. mais je suis sûre qu’avec de la pratique on saura comment la dompter 😉
      pleins de bisous aussi

  • Emily dit :

    Merci pour ce passionnant article ! On se connait si mal en tant que femme … Et je vous rejoint totalement dans la recherche d’une autre façon de vivre notre féminité.
    J’ai 45 ans donc je suis plus vieille que vous, je suis en période de pré-ménopause bien galère et je suis sidérée du manque d’informations, et de la non-écoute du ressenti chez les femmes, les médecins évidemment …
    Je suis aussi fascinée par les cycles lunaires !!!
    J’ai aussi une bible : femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estes, je pense que vous connaissez aussi; )
    Je n’écris pas souvent de commentaires sous vos articles mais sachez qua j’adore ce que vous faites, je suis fan ! Et par dessus tout je vous souhaite les grands renouveaux et grands bonheurs que vous attendez !

    • Bambichoses dit :

      Bonjour Emily,

      merci pour vos mots, je suis toujours touchée de lire des mots si encourageants, merci d’avoir pris le temps d’écrire sous cet article et de vous confier. La pré ménopause est aussi concernée par les cycles lunaires. Nous femmes sommes toutes concernées et je vous rejoins sur la désinformation que nous subissons régulièrement.
      OH oui femmes qui courent avec les loups est ma bible de chevet.
      merci Emily

  • Teresa Pompon dit :

    Merci pour cet article que j’attendais avec impatience.
    Ca m’a permis surtout de bien comprendre comment réaliser le cercle lunaire. Jusqu’à présent je suis restée en “linéaire”, une page jour par jour. Je vais tenter le cercle!
    Comme toi, j’ai une activité onirique assez importante, plusieurs souvenirs e rêves chaque nuit. Je les note et essaie toujours de les analyser mais en “fais”-tu qqch en particuliers? Utilises-tu des outils pour les analyser?
    Bref merci merci à toi. Ca te donne pas envie de monter une tente rouge chez toi? 🙂

    • Bambichoses dit :

      Oui je les note, j’ai des livres pour les interpreter mais pas que, je me réfère souvent aux symboles qu’ils véhiculent. Par exemple je rêve énormément que je suis dans une voiture lente qui n’avance pas. Je dis souvent dans ma vie que j’ai l’impression de ne pas progresser, le véhicule représente notre façon de conduire notre vie 😉
      J’aimerais beaucoup pour la tente rouge mais je n’en ai pas encore compris les principes tu as deja participé ?

  • Soizic dit :

    Merci pour cet article qui éclaire bien des choses en moi. Je vais me plonger sérieusement dans mes cycles, afin d’arriver à mieux comprendre qui je suis. Je suis également convaincue de l’influence de la lune.

  • Lou dit :

    J’ai une question, comment aborder notre cycle si on porte, par exemple, in implant contraceptif qui modifie les règles (mais malheureusement pas mon humeur massacrante cyclique AHAHA !) ? J’aimerais bien faire des gros fucks aux contraceptifs malheureusement impossible pour moi qui “souffre” d’hyper fertilité. J’avais des cycles “normaux” avant l’implant (bien qu’il n’y ait pas de normalité en la matière) mais depuis c’est très difficile d’identifier ces périodes. Je lis pas mal de chose sur les cycles lunaires depuis un moment. Ca m’intrigue beaucoup car je remarque y etre sensible (en fait parfois oui, et parfois non). En tout cas merci pour cet article. Ca me donne envie d’essayer.

    • Bambichoses dit :

      Malheureusement, les implants contraceptifs comme les pilules, mentent à notre corps..qui est perdu.
      Mais je sais que la femme enceinte possède aussi un cycle, alors pourquoi pas l’implant ? Peut être ensuivant le même cercle, puisque les règles arrivent quand même chaque mois ?
      Je n’ai pas recherché sur le sujet mais il me semble qu’il existe des façons de vivre l’hyperfertilité de façon plus naturelle, avec justement la lune ou les cycles.
      Merci Lou

      • Lou dit :

        Merci pour ta réponse 🙂 Je vais regarder ça de plus près. Je ne doute pas qu’il y ait plus naturel, mais pour le moment c’est le moins chaotique… j’en parlerai avec mon naturopathe. Je pense que je vais dévorer ce livre dont tu parles, ce week end. As tu d’autres livres à me conseiller sur la lune ?
        Merci à toi, bises !

  • Emilie dit :

    Quel article, merci à toi, j’ai 37 ans et j’ai toujours senti que mon corps m’envoyait des signes incroyables au sujet de mon cycle….. Comme si il me disait ” fonce ” ou ” vas y mollo, prends soin de toi” …… Ton article m’éclaire ……

  • aurore dit :

    juste un petit mot, pour les personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir le livre il est trouvable en pdf sur le net

    https://cercledeesse.files.wordpress.com/2007/06/la-femme-lunaire-miranda-gray.pdf

  • Ideagrower dit :

    Coucou,
    Ton article m’a décidé à enfin me lancer et faire mon cadran lunaire. J’en ai profité pour en créer fait maison avec un mode d’emploi et tout à télécharger en bas d’article dans l’onglet DIY.
    Enjoyez bien les filles, à bientôt Bambi et bisous <3
    Fiona
    https://fionamckerrell.work/mieux-se-connaitre-grace-calendrier-lunaire/

  • Louise dit :

    Waouw, j’ai découvert ton blog grâce à l’article sur le woofing de madmoizelle et je dois dire que c’est une magnifique découverte. Tu m’inspires tellement !!! J’admire énormément ce que tu fais et ce que je perçois de ta façon d’être. Merci énormément pour tes partages, tes articles me motive, m’éclaire et alimente ma curiosité et ma soif de découvrir. Tu suscite en moi l’envie de te poser pas mal de question ahah. Comme par exemple, “pourrais tu nous en dire plus sur le tirage des cartes?” C’est un sujet qui me semble très intéressant mais je ne connais pas vraiment hélas.
    En bref, continue de nous inspirés et nous faire découvrir de belles choses.
    Merci

    Louise

    • Bambichoses dit :

      Merci Louise pour ce gentil commentaire. Qu’est ce que tu souhaiterais savoir sur le tirage des cartes je ne suis pas encore super calée sur la question je suis juste passionnée 🙂

      • Louise dit :

        Merci de ta réponse 🙂 ! J’aimerais savoir comment s’y prendre pour faire le tirage des cartes et surtout où trouver les bonnes cartes? Boutiques, marques ou je ne sais quoi ^^ J’aimerais tester mais je ne sais pas comment m’y prendre. Et je me demandais aussi, comment est ce que tu pratiques le yoga ? Personnellement, je regarde des vidéos sur youtube et plus particulièrement sur Elle mais j’ai l’impression d’avoir déjà fait le tour. Voilà, une agréable soirée à toi
        Louise

        • Bambichoses dit :

          et bien c’est beaucoup de l’intuition surtout, et pratiquer, pratiquer, pratiquer.. ! Le mieux en général c’est de s’offrir un jeu un jour spécial, un anniversaire ou quelque chose à fêter. Puis après il faut les transporter sur soi tout le temps pour qu’elles prennent ton énergie.
          Pour le yoga, je suis religieusement Adrienne sur youtube c’est mon idole :)J’espère avoir répondu à ta question belle journée à toi LOuise

  • julie dit :

    je ne connaissais pas ces phases par contre même si je suis une femme, même si j’ai mes règles, je ne me reconnais pas du tout dans l’interprétation haha, moi je suis de nature calme et ça même si j’ai mes règles, je suis posée, réservée et introvertie depuis petite, je n’ai pas du tout de saute d’humeurs après je ne suis pas enceinte et je n’ai pas d’enfants non plus et pas de copain non plus! Le temps pour moi je le prends depuis toujours, depuis petite étant très solitaire et introvertie et j’adore la solitude! Je ne suis pas très caline, tactile et même ma famille on n’est pas très calin! Et je n’ai pas de phases pour la création, je suis souvent créative n’ayant pas de phases pour ça, j’écris des histoires depuis petite et je déborde d’idées, jamais connu syndrome de la page blanche! Je note déjà tous mes rêves quand je me réveille après avoir dormi, je notais déjà ça au collège puis j’avais arrêté et je renote mes rêves depuis 2016 où j’ai commencé à faire des rêves lucides aussi!

  • julie dit :

    Et j’ai mal que le 1er jour des règles mais ça dépend en faite si j’ai mes règles la nuit ou après m’être réveillé le 1er jour de mes règles j’ai pas mal et parfois quand je les ai dans la journée le 1er jour je peux avoir mal sinon les autres jours j’ai pas du tout mal

  • […] Dans mon bullet journal, les différentes phases sont notées, pleine, nouvelle et croissants, montante et descendante, d’ailleurs avec ma meilleure amie nous jardinons beaucoup avec ça et c’est vraiment efficace. Essayez de repérer régulièrement ou elle se situe, sa façon de bouger et ses influences sur vos humeurs ou vos cycles comme je l’explique ici. […]

  • Maëlle dit :

    Bonjour, j’ai adoré ton article, il m’a beaucoup inspiré. Merci pour ton joli travail !
    (Et cette superbe illustration est de Philippe Caza ;))

  • […] les bons conseils de Bambichoses :  j’ai décidé de suivre ma forme, mes émotions selon les phases de la lune. C’est un essais […]

  • LOLA dit :

    je t’ai découvert grâce à la chaîne youtube d’Elise Francisse et je dois dire que ta votre vidéo ma vraiment procurer un regain d’énergie créative MERCI !
    Merci aussi pour ce billet inspirant !
    Je dois te dire que quand j’étais au collège ,on à parler des cycles ,et cela m’avait anéantit de savoir que ma vie tournais autour de ça , je ne voulais pas y penser .
    J’ai presque 16 ans , quand j’ai eu pour la première fois mes règles , j’étais anéantis ,je ne voulais pas devenir une femme , je ne voulais devenir un objet de convoitise pour les garçons , je ne voulais pas avoir de sexualité ( pas forcement avec quelqu’un d’autre , juste le fais de ressentir des choses là dessous …)
    Et puis l’hiver dernier, sous couvert d’un autre prétexte , j’ai commencer à ne plus manger , j’ai perdu 15 kilos en trois mois , et bien sur mes règles se sont arrêtée , ça à duré pendant environ six mois, jusqu’à ce que ma maman , (avec qui je suis très fusionnelle ) ne décide de m’emmener à l’hôpital , pour retourner cher moi , je devais manger , alors je devais manger et cela n’a pas régler mon problème de fond : Je ne voulais pas grandir , pas me séparer de ma maman , pas devenir une femme !
    Aujourd’hui , avec l’aide de ma psychologue et d’un spécialiste en “psychobiologie et acupressure ” et de ma maman toujours prête à m’écouter , ça va mieu , je rentre en seconde et je dois dire que “j’attends mes règles ” pour pouvoir les vivres pleinement et être complète ( je me couds même mes propres serviettes hygiéniques lavables ( écologiques et minimalistes !) Merci encore de parler de tout ça sans retenu , et d’en être fière ! MERCI

  • Mumu dit :

    Cet article me plait beaucoup, je trouve que ces phases sont une vision très jolie du cycle. Comme quelqu’un plus haut, j’ai un implant, et je n’ai eu mes règles qu’une seule fois depuis les 6 mois que je l’ai. Autant je le vivais avant comme une libération, autant je ressens pour la première fois une pointe de tristesse face à l’absence de mes règles… Je n’ai jamais vraiment essayé d’étudier mon humeur au cours de mon cycle, même lorsqu’il était “naturel”. Mais comme celles-ci fluctuent encore aujourd’hui au cours du temps, je pense qu’il me sera intéressant d’essayer de repérer les phases que tu évoques, même sans mes règles !

  • Bubulle dit :

    Bonjour,

    Cet article me parle et ne me parle pas à la fois. J’aimerais beaucoup pouvoir effectuer un suivi comme celui-ci et me reconnaître dans les différentes phases, mais j’ai des règles très irrégulières. J’avais un stérilet hormonal que j’ai retiré il y a presque 1 an et demi dans l’optique d’avoir un enfant. Sous stérilet je pouvais bien observer les moments où ma glaire cervicale changeait et où logiquement j’ovulais (j’avais mes règles toujours 14 jours après ces observations), mais depuis que je l’ai retiré je ne vois plus rien du tout. À part ma semaine de la faim avant mes règles (où j’ai faim à longueur de temps) qui reste plus ou moins la même suivant les cycles, je n’ai pas de variations d’humeur ou d’énergie (ou alors d’un jour à l’autre du style bonne humeur-mauvais poil-bonne humeur) ce qui fait que je ne sais absolument pas où j’en suis dans mon cycle (pas de variation de la libido par exemple non plus).

    Alors le jour où tout cela se sera calmé peut-être que je pourrai tenir un cercle lunaire comme le vôtre. En attendant faut que je prenne mon mal en patience… 🙂
    Merci pour votre article très intéressant!

  • Agnès dit :

    Bonjour, j’aimerais savoir à quel moment il faut faire le cercle lunaire, en début de cycle? comme je ne sais pas trop, j’ai commencé maintenant mais on est en plein milieu du mois et aussi à mon avis en plein milieu du cycle…
    Par ailleurs pas sûre du tout que mon cycle soit de 28 jours peut être même qu’il est irrégulier, j’imagine que cette approche permet justement de bien évaluer la situation , dans le cas d’un cycle irrégulier comment fonctionner avec le moon cycle… Par avance merci pour votre réponse!
    je tente aussi “la lettre à mon corps” 🙂

  • Sooryagayatri dit :

    Salut,
    Je viens de visionner la vidéo (et ai lu l’article également). J’ai justement commencé à faire un calendrier lunaire il y a un moment. Je suis une meuf cis, et j’y note un peu tout, pas que des choses liés à mon cycle… D’ailleurs la lune influence tout le monde, pas que les personnes nées avec un utérus 🙂
    C’est un peu ça qui me gêne dans la façon dont tu amènes les choses: on dirait que les femmes cis sont façonnées entièrement par leur cycle menstruel. C’est assez essentialisant et donc enfermant… Evidemment, je ne nie pas que le cycle a des influences sur notre humeur parfois; mais tout ça c’est une question d’hormones (mot que tu n’emploies à aucun moment et qui me semble quand même important – pourtant je suis loin d’être une scientifique, au contraire si je devais me définir je me sens plus proche de mystique) ! Même avec un utérus et des règles tous les mois, une femme et une autre n’auront pas le même taux d’hormones dans leur corps… D’ailleurs, aucun corps n’a le même taux identique ! Une femme cis peut avoir un taux plus proche que celui d’un mec cis que d’une autre femme cis par exemple !
    Et quid des femmes trans qui prennent des hormones dites “féminines”? Elles n’ont pas leurs règles, certes, mais subissent des effets liés aux hormones pas toujours agréables – j’en connais qui tiennent un calendrier lunaire, tout ça sans règles.
    Des hommes trans ont parfois leur règles – même si la prise de testostérone à un certain dosage et une certaine régularité peut les stopper, tous les hommes trans ne prennent pas d’hormones; et tous n’ont pas leur règles arrêtés par la testo.

    En fait ça me rappelle toutes les injonctions ou remarques désobligeantes sexistes du genre “t’es chiante, t’as tes règles ou quoi?” ! Et il faut savoir que le fait qu’une catégorie d’être humains aient leurs règles tous les mois fait qu’on utilise souvent cet argument pour ne pas les inclure dans des activités…(métiers, sports etc)
    Personnellement, je suis peu touchée par mon cycle, donc peut être que c’est facile pour moi d’en parler ainsi (je veux dire que je n’ai pas mal et ne suis pas particulièrement stressée ou apathique – quelques jours avant oui mais c’est tout) j’ai une personnalité propre, des humeurs propres à ma vie, avec son lot de tracas ou de joies, liées à un milliard d’interactions différentes… En gros pas du tout liée à ce qui se passe dans mon cocktail d’hormones interne ! ou si peu, que d’insister autant me fait l’effet d’un miroir ultra grossissant alors que tellement de choses peuvent impacter/influencer nos vies, surtout si on est très sensible, comme moi.

    Autre chose (oui j’en rajoute une couche – tout cela sans agressivité et j’espère que cela se sent…): les catégories: vierge, mère, enchanteresse et sorcière. Je sais que ça vient du bouquin et pas de toi mais apparemment elles ne te choquent pas et tu n’en dis même pas un mot de critique. Vierge, mère? Euh désolée mais sans moi…ces rôles je n’en veux pas ! toujours les mêmes refrains depuis des millénaires…et si je voulais être autre chose dans ma vie que ces sempiternelles rôles féminins chiants et enfermants au foyer?
    Enchanteresse et sorcière, passe encore…mais bon, évidemment la sorcière c’est quand on a nos règles parce que c’est bien connu, les sorcières c’est nul et chiant… Et enchanteresse, ben j’sais pas, ça fait un truc “sexy” bizarre qui me plaît pas non plus. Ca fait un peu “la mère la vierge et la putain”, les seuls rôles autorisées pour les femmes dans notre monde patriarcal quoi. Je trouve ça dommage qu’on continue de propager ces mythes et masques et que pire on ait envie de les endosser dans nos vies persos pour expliquer et réduire notre personnalité, si complexe pourtant…
    Qu’en penses-tu?
    Merci de m’avoir lue (si c’est le cas 😉

    • Bambichoses dit :

      Hello,
      Tellement de choses à dire que je ne sais pas par ou commencer.
      Je vais donc commencer par te dire merci de m’avoir lue et regardé puis de m’avoir donné ton retour. Si je comprends bien tu te sens donc concernée par ce que je partage.
      Moi aussi je note un peu tout dans mon carnet et pas que les influences de la lune. En fait j’ai fais cette vidéo parce qu’avant j’ai eu des périodes ou j’ai beaucoup souffert de mes règles, aujourd’hui encore plus avec l’âge mon cycle se modifie et mes humeurs sont plutôt instables, car contrairement à toi, je suis très influencée par mes hormones. Et tu as raison, j’ai oublié de le citer dans la vidéo et c’est plutôt important, sauf que comme toi je suis plus mystique que scientifique, donc je laisse le côté sciences aux gens qui s’y intéressent, je ne gère pas ma vie de cette manière. D’ailleurs en général, de mon côté, et je parle bien à titre personnel, j’explique toutes les réactions de mon corps par des messages, ou tout mon mental gère et provoque mes maux.
      Effectivement tout le monde est influencé par la lune, j’aurais aussi pu parler des hommes … mais c’est un choix volontaire, je m’intéressais bien aux filles Cis dans cette vidéo, en fait des filles qui se sentent concernées comme moi je me sens concernée. Je ne mets personne de côté, loin de moi cette idée.
      Il est vrai que ca peut paraître enfermant et essentialisant je suis ok aussi, et que à cause des règles il est possible que nous soyons mises de côté, hors, force est de constater que c’est bel et bien un fait, nos règles existent et nous empêchent pour un grand nombre d’entre nous d’agir comme tous les autres jours. J’ai longtemps « fait avec » , prétendu que ça allais, que je pouvais faire touts les activités comme d’habitude mais c’est faux. Je ne peux pas et je ne veux pas. Peut être aurais je du insister sur le à titre personnel dans la vidéo…
      Ensuite je te cite : « Et quid des femmes trans qui prennent des hormones dites « féminines »? Elles n’ont pas leurs règles, certes, mais subissent des effets liés aux hormones pas toujours agréables – j’en connais qui tiennent un calendrier lunaire, tout ça sans règles.
      Des hommes trans ont parfois leur règles – même si la prise de testostérone à un certain dosage et une certaine régularité peut les stopper, tous les hommes trans ne prennent pas d’hormones; et tous n’ont pas leur règles arrêtés par la testo. »
      Je t’avoue ne pas comprendre pourquoi on aborde ici les femmes et les hommes trans qui n’ont pas leurs règles, tu peux aussi constater que je ne parle pas non plus des femmes ménopausées donc sans règles, et les femmes enceintes. En fait cette vidéo je l’ai fait parce que je parle de mon cas et si ca peut aider les meufs qui se reconnaissent alors tant mieux, je ne peux pas y inclure tout le monde en effet, même si effectivement tout le monde est concerné.

      Et comme tu le dis très bien d’ailleurs, c’est plus facile d’en parler ainsi puisque tu es peu touchée par ton cycle et crois moi c’est une véritable chance, d’ailleurs je lis que tu es quand même quelques jours avant un peu changée et bien mois c’est fois mille. ..Oui c’est vrai et heureusement les interactions différentes et la vie aussi fait que nous sommes évidemment changeantes pour ces raisons, le cycle et les hormones ne font pas tout, mais ça m’intéresse vraiment et pour moi ca été une vraie révélation étant une fille ultra sensible aussi ,car j’ai enfin pu expliquer des comportements chez moi qui devenaient vraiment trop envahissants sans pouvoir poser des mots dessus.
      Ensuite, pour les catégories… comment dire. C’est compliqué en fait.
      Oui j’ai tiqué sur la sorcière qui avaient ses règles je l’ai d’ailleurs plusieurs fois relevé sans en parler il est vrai. .As-tu lu le livre ?
      Car on ne parle pas du tout de rôles enfermants ici, (même si on pourrait les voir comme ça, tout est une question de perception en fait) ces catégories sont liées à des contes et basées aussi sur des enseignements féminins antiques au travers de la mythologie et des contes pour enfants très intéressants qui retracent aussi nos mémoires qui nous ont été transmises sur des générations entières.
      Je suis d’accord avec toi finalement sur ces rôles « autorisés » ça soulève d’autres questionnements de mon côté…
      Mais, moi par exemple, je me reconnais dans ce côté vierge (encore une fois il faut lire le livre basé sur un conte) ce côté vierge c’est pour expliquer cette curiosité nouvelle, par forcément le côté sexuel, ce côté nouveau, vierge quoi comme une page nouvelle qu’on tourne ! La perception encore..
      La mère, c’est l’ovulation, le côté « couveuse », si on a pas ce rôle ou que l’on n’en veut pas c’est ok, on aura tendance à se tourner davantage vers les autres dans ce cas, on a pas toutes l’envie d’être mère et c’est un autre débat (que je soutiens d’ailleurs) mais moi j’en suis une, et effectivement à cette période déjà, j’ai un appétit sexuel plus grand dû à ma phase ovulatoire entre autre, et je suis bien plus câline avec mon fils et les miens. C’est indéniable.

      Après tu vois, tu perçois l’enchanteresse comme un truc sexy bizzare, alors que je te garantis que cette période chez moi c’est la pire et le mot sexy à ce moment là je ne connais pas et on a plutôt tendance à vouloir m’éviter..
      merci de ton retour en tout qui m’a permise de réfléchir davantage à tout ça.
      Belle journée à toi.

Laisser un commentaire